culture blog

ou comment je pris part au chaos de la logorrhée mondiale

culture blog header image 2

La femme des sables (le roman)

Le film (voir post du 15 avril) induit naturellement un retour vers l’inspiration d’origine: le roman La Femme des sables de Kobô Abé, un des classiques de la littérature japonaises, nous amène dans les circonvolutions d’un homme ordinaire pris au piège par des villageois dans une fosse entourée de murs de sables infranchissables. Il partage son piège avec une femme du village dont l’existence se résume à remplir des paniers de sables que les villageois vont remonter à la surface. L’homme (qui restera désigné ainsi sans identité tout au long du roman), s’indigne, repasse en revue sa vie citadine futile et sa situation actuelle tellement incongrue. Il ne pense qu’à la fuite et après une fugue râtée, finit par se convaincre que ce qui l’attendait à la ville n’a pas forcément plus de sens que ce qu’il vit dans son trou. Réflexion passionnante sur l’emprisonnement et la capacité de l’homme à se faire une raison dans toutes circonstances. Dommage que le style très poussif (probablement dû à la traduction) alourdit la lecture… (note 7/10)

→ 0 Commentaire7 juillet 2007 · Catégorie lecture

0 commentaire à ce jour ↓

  • Il n'y a encore aucun commentaire... lancez vous.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.