culture blog

ou comment je pris part au chaos de la logorrhée mondiale

culture blog header image 2

Le goulag raconté par E. Guinzbourg

Au cours d’une discussion, j’apprends qu’une certaine Evguenia Guinzbourg, la mère du célèbre Vassili Axionov que j’ai récemment découvert à travers son chef d’œuvre Une Saga Moscovite, aurait écrit un des grands classiques sur le Goulag. N’ayant jamais réussi à lire plus de dix page d’un Soljenistyne, je mets cette nouvelle en veilleuse jusqu’au jour où un esprit avisé m’offre Le Vertige et Le Ciel de la Kolyma, les deux volets autobiographiques de l’œuvre de Guinzbourg… et là, c’est la révélation. Avec la même puissance de verbe qu’une Nina Berberova, « Jenia », fervente communiste, raconte avec une précision et une simplicité déconcertantes, son expérience des purges staliniennes de la fin des années 1930 qui l’ont emmenée des cachots du NKVD à Iaroslav jusqu’aux camps de « rééducation » de la Kolyma. Ce récit, qu’elle a écrit dans les années 1960-1970 après sa réhabilitation et son retour à Moscou (et dont elle avait conservé en mémoire tous les détails pendant toute la durée de son exil) porte encore toute la charge émotionnelle de cette expérience de la souffrance qu’un esprit normal aurait du mal à imaginer. Un grand moment de littérature à découvrir d’urgence… Merci M. B. pour cette excellente découverte (note : 5/5)

→ 0 Commentaire7 février 2011 · Catégorie lecture

0 commentaire à ce jour ↓

  • Il n'y a encore aucun commentaire... lancez vous.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.