culture blog

ou comment je pris part au chaos de la logorrhée mondiale

culture blog header image 2

Une Saga Moscovite

J’ai découvert Vassili Axionov au hasard d’un lien vers une liste de lecture sur Amazon. Après l’intermède de quelques Agatha Christie, je cherchais un roman qui ait de la consistance, où les pages se succéderaient pendant très longtemps et me laisseraient le temps de me familiariser avec les personnages… Bref, plus simplement, j’avais envie d’un « pavé ». Une Saga Moscovite répond à ce premier critère quantitatif : 1600 pages sur deux tomes pendant lesquelles nous accompagnons les péripéties de trois générations d’une famille de l’intelligentsia russe pendant le règne de Staline, du milieu des années 1920 à 1953. Dans un style romanesque unique où se mélange le tragique au burlesque, Axionov nous fait partager les espoirs et la violence des premières années de la révolution jusqu’à la désillusion et le climat de survie de la fin du règne de Staline… Les personnages sont le reflet de leur époque et illustrent à merveille cette vision d’une « intelligentsia » qui traverse l’Histoire tout en gardant son sens de la morale, de la famille et de la patrie. Vous l’aurez compris, il s’agit d’un chef d’œuvre qui se dévore et qui ne donne que l’envie de découvrir plus encore cet auteur peu connu. (note : 5/5)

→ 0 Commentaire23 août 2010 · Catégorie lecture

0 commentaire à ce jour ↓

  • Il n'y a encore aucun commentaire... lancez vous.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.