culture blog

ou comment je pris part au chaos de la logorrhée mondiale

culture blog header image 2

Gloss

Gloss (ou Glyanets), dernier film d’Andrei Konchalovsky (frère de Nikita Mikhalkov), depeint la russie moderne des oligarques, des paillettes, de l’argent qui coule à flot et de la femme marchandise. Ce monde est vu à travers le regard fasciné d’une provinciale originaire de Rostov qui rêve de monter à Moscou pour devenir une starlette des magazines. Après des petits boulots et plusieurs humiliations, elle finit par faire part de ce monde superficiel. Si l’approche est intéressante, le film survole les clichés et sombre vite dans la facilité et l’étalage de la chaire humaine. Les moments de drame y sont pathétiques et ceux d’émotion inexistants… Quelques minutes après le générique de fin, il ne reste que des images de magnifiques créatures et le dégoût pour un univers où on peut acheter une femme pour 50 000 dollars. Dommage, un peu de profondeur aux personnage en aurait surement fait un excellent film. (note : 3/5)

→ 0 Commentaire6 mars 2009 · Catégorie ciné

0 commentaire à ce jour ↓

  • Il n'y a encore aucun commentaire... lancez vous.

Laisser un commentaire

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.